• Natacha Mengoli

J'ai osé la robe


Cette semaine, les chaleurs étaient caniculaires.

Après la sieste sacrée, je pars en balade avec les enfants. Shorts, casquettes et lunettes pour les petits. Pour ma part, j'enfile ma robe blanche couverte de papillons virevoltants.

Arrivés à proximité de la route, je tiens fermement la main de Mini#1 et manoeuvre difficilement la poussette de Mini#2 de manière à le protéger au maximum des rayons brûlants.

Au même moment, je me fais apostropher par le passager d'un petit bus débordant probablement de testostérone. Accoudé à la fenêtre, tête pendue à l'extérieur comme un vieux st-Bernard. Il ne manque que le filet de bave pour compléter cet odieux tableau.

Evidemment, je l'ignore et me concentre sur mes enfants.

Je ne vais pas crier au scandale pour ce genre de comportement que je trouve certes désolant. Je sais bien qu'au sein d'un groupe les neurones masculines n'ont pas toujours tendance à se multiplier en respectant les règles basiques des mathématique que l'on apprend sur nos premiers pupitres mais franchement, Messieurs.

Si une poussette et deux enfants ne semblent pas assez clair comme signal, je ne sais pas quel bouclier employer pour espérer une promenade sereine, même en robe. Peut-être mon placenta jeté négligemment sur l'épaule aurait fait l'affaire.

Quoi qu'il en soit, on remarque qu'on se bat pour des salaires équitables ou une présence accrue des femmes en politique alors que les fondamentaux ne sont de loin pas acquis. Commençons par les bases, comme un peu de respect, Messieurs.

Je suis maman de deux petits garçons. Cette mésaventure a au moins le mérite de me motiver à leur donner chaque jour une éducation respectueuse des autres, en particulier des femmes.

Et pour vous Messieurs, que vous vouliez combattre les chaleurs estivales en buvant goulûment des litres de bières entre amis ne me pose aucun problème mais comprenez que certaines personnes de la gente féminine préfèrent simplement revêtir un mini short, une jupe ou une robe. N'y voyez aucun message. Aucun sous-entendu. On a juste chaud.

Et au passage, vous seriez les premiers à vous offusquer si c'était vos femmes, vos soeurs ou vos filles qui étaient visées donc agissez avec un brin de cohérence. Messieurs.

Merci.

#lifestyle #maman #robe

0 commentaire

Posts récents

Voir tout