• Natacha Mengoli

Jet lag : hantise ou sottise?


Le décalage horaire ou "Jet Lag", c'est un peu le point noir lorsqu'on voyage. Surtout avec des enfants puisque certains vivent très mal le fait de voir leurs habitudes de sommeil chamboulées. Reste qu'on ne peut rien y faire. A part peut-être opter pour des vacances uniquement dans votre fuseau horaire mais cela risque de rapidement de frustrer votre soif de découverte. Du moins ici, l'option a vite été balayée :)

Et nous alors comment on l'a vécu?

Nous avions 6 heures de décalage en Floride. Six heures de retard donc. Evidemment, lors de notre arrivée, nous étions tous exténués. Cette photo a été prise à notre arrivée à l'hôtel à Miami. Notre petit voyageur s'est effondré sur le canapé du hall d'entrée pendant qu'on faisait le check-in. Il était 19 heures soit 1h du matin en Suisse.

A 20h22, nous étions tous couchés et évidemment sans surprise à 3 heures du matin, tous éveillés!

Mais bon, est-ce si grave?

On était en vacances avec nos enfants donc la situation n'avait rien de dramatique. Et la clef est là, selon moi. Il ne sert à rien de s'énerver, de les obliger à tenir un rythme précis alors que leur cadre habituel vient tout juste d'être complétement perturbé.

Il nous a fallu environ 3 jours pour retrouver nos habitudes. Mini#2 s'est plus vite remis que son grand frère parce que les siestes de la journée lui permettaient de remettre les pendules du sommeil à l'heure. Pour Mini#1 qui tombait de fatigue vers 17h-18h, nous emportions simplement ses affaires pour dormir au restaurant. On l'installait ensuite dans la poussette de son petit frère pour le retour à l'hôtel et hop petit transvasement dans son lit, et le tour était joué!

On a évidemment dû refaire face à ce cher jetlag à notre retour. La première nuit à la maison a été un peu difficile. Après un coucher vers 19h à 20h , les minis se sont réveillés en pleine forme à minuit. Le grand voulait aller déjeuner, allumer les lumières et jouer dans sa chambre [Euuh, non je crois pas ].. Le petit hurlait à l'agonie dès qu'on le prenait dans le lit et babillait comme un bienheureux sitôt qu'on le posait à terre.

Finalement après quelques attaques de chatouilles et de bisous et beaucoup de patience, tout le monde s'est rendormi [dans notre lit évidemment] vers 1h30 jusqu'au lendemain matin.

En résumé, le jetlag on peut pas trop y échapper. Chaque enfant le vivra différemment en fonction de ses habitudes et de sa manière d'appréhender la fatigue et de gérer son sommeil. Si votre enfant ne fait plus de siestes, il est assez grand pour que vous lui expliquiez ce qui se passe avec des mots simples.

"Tu n'as pas sommeil parce que ton corps est perturbé par le voyage mais c'est la nuit et on ne peut pas allumé la lumière même si tu n'as pas envie de dormir".

Simple, basique comme dirait Orelsan.

C'est ce que j'ai fait avec Mini#1. Il s'est couché à mes côtés et s'est finalement rendormi sans grande peine [pas comme sa fripouille de frère].

Donc oui, le décalage horaire reste le côté un peu ennuyant des voyages. Au même titre que de traîner 25 valises quand vous avez qu'un bras de libre ou devoir réveiller votre bébé pour le contrôle des douanes mais.

Mais, ce n'est certainement pas ce point qui doit vous dissuader de partir découvrir le monde avec vos petits loups!

Parce que oui.

Si vous êtes parents, des nuits pourries vous aurez ici, comme ailleurs.

Donc, apprenons à relativiser et allons boucler nos valises!

On se retrouve à l'aéroport!

[Oui, oui exactement à côté du coin enfants] ;)

#vacances #aventure #voyage #maman #famille

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Par tags

Archives

© 2016-2020 Mengojuice

  • b-facebook
  • Instagram Black Round