• Natacha Mengoli

Organiser un tour du monde en famille


Comment préparer un tour du monde ? Chacun vivra les préparatifs à sa manière mais voici comment cela

s’est passé pour nous...

Premièrement, cela peut paraître futile, mais il faudra façonner votre projet. Il se baladait dans ma tête déjà depuis longtemps. C’est dès la naissance de mon premier enfant, il y a bientôt quatre ans que j’ai ressenti ce besoin de partir ailleurs. De profiter pleinement de nous, d’eux, de ce que notre amour avait créé.

Puis viennent les choses plus concrètes sur lesquelles nous travaillons depuis dix mois maintenant..

Emplois :

Nous avons fait le choix de demander des congés sabbatiques à nos employeurs respectifs. Par respect et pour optimiser nos chances d’avoir une réponse favorable, nous avons adressé nos requêtes environ une année avant la date planifiée de notre départ. Procéder à cette demande le plus tôt possible était une manière pour nous de montrer à nos employeurs que nous étions prêts à tout mettre en œuvre pour que notre absence soit anticipée et donc gérée de la meilleure des manières.

Le succès d’une telle demande dépend évidemment du cadre professionnel dans lequel vous évoluez. Il faudra peut-être aussi démontrer votre engouement pour votre projet. Il est possible que l’on vous demande une lettre de motivation pour expliquer votre démarche. Cela a été le cas pour l’un de nos employeurs.

Budget :

Il est important d’esquisser très rapidement votre budget. Si vos moyens sont restreints, il faudra choisir des pays où le coût de la vie est relativement bas (Asie) ce qui vous permettra de réduire considérablement vos dépenses.

Pour notre part, sachant que nous économisons pour cette aventure depuis plusieurs années, nous avons un budget plus ou moins malléable que j’ai fixé à 30'000 francs suisses pour trois mois. Cela peut paraître conséquent mais les vols sur lesquels nos deux enfants paient (à hauteur environ de 60 à 100% du plein tarif) représentent déjà la moitié de cette somme. Reste ensuite un solde de 15'000 CHFS soit 5000 / mois. Un montant qui devrait permettre de couvrir les frais d’hébergement, de nourriture, de transport et de visites. En tout honnêteté et au vu des destinations particulièrement onéreuses que nous visitons (Nouvelle-Calédonie- Hawaii), je ne pense pas pouvoir respecter à la lettre ce budget de 30'000 francs.

Je m’étais fixée une limite à environ 100 francs/ nuit mais j’ai dû déchanter plusieurs fois que j’ai vu les prix des hôtels dans des zones touristiques mais peu fournies en offres hôtelières. A Uluru, dans le centre rouge australien par exemple, la nuitée atteint environ 250 frs/nuit. Il est certes possible de dormir dans des « cabins » situés dans des campings pour des frais bien moins conséquents mais nous préférons offrir un cadre sécurisant et optimal pour nos enfants. Nous avons bien conscience que ce voyage va les bousculer dans leurs habitudes, il était hors de question pour nous de dormir dans des endroits douteux ou inconfortables par simple souci d’économies. Voyager en famille, ce n’est pas voyager en solo ou à deux. Aussi, nous avons parfois fait le choix de réserver des établissements bien plus chers que prévu afin d’assurer à nos enfants de dormir dans des chambres propres, calmes, réconfortantes et climatisées dans les zones désertiques ou tropicales.

Réservations :

Nous avons fait le choix d’organiser nous-mêmes notre voyage de A à Z. Dans un premier temps, j’étais plutôt contre l’idée de réserver tout notre voyage (vols et hébergements) à l’avance. Je sentais que cela enlevait une part d’inconnu et de liberté à cette aventure. Oui mais…

Les pays que nous visitons se situant dans l’hémisphère sud seront tout en plein boom touristique lors de notre passage. Des mois avant, les établissements hôteliers aux Philippines et à Hawaii, par exemple, affichaient déjà presque tous complets. Au niveau des vols, des réservations au dernier moment, nous auraient certainement valu des frais supplémentaires conséquents. De plus certains pays (NZ ou USA) ne délivrent pas de visa d’entrée sans preuve d’un billet d’avion quittant leur territoire (On t’accueille mais tu te casses quand ?).

Tant de points qui nous ont finalement décidé à réserver l’intégralité de notre voyage bien avant le départ.

J’y ai probablement passé plus d’une trentaine d’heures. A comparer les vols, les trajets, choisir le meilleur itinéraire pour réduire les dépenses et les pertes de temps. Comparer les hôtels, les commentaires. Bref, un travail de fourmi certes mais je suis heureuse de l’avoir faite avant le départ. Tant de précieuses minutes que je pourrais passer avec ma famille et non sur mon ordinateur lorsque nous serons en vadrouille.

Pourquoi l’avoir fait moi ? J’ai bien tenté de prendre contact avec des agences spécialisées pour les tours du monde mais l’offre proposée dépassait de 2000frs/pp les montants auxquelles j’arrivais en cliquant avec mon index sur la souris. Après un ou deux échanges téléphoniques, j’ai remarqué que j’étais plus au fait des lignes aériennes sur les secteurs désirés que mon interlocutrices donc noooo way. On n’est jamais mieux servi que par soi-même, non ?

Santé :

Mon mari tenait à ce que l’on fasse un check-up avant notre départ. Je me suis gentiment moquée en lui disant qu'on était pas retraités et j’en suis bien honteuse aujourd’hui. Ces contrôles nous ont révélé un problème hépatique chez l’un de nous deux. Maladie heureusement bénigne à ce stade mais qui a tout de même bouleversé notre quotidien. Je vous conseille donc vivement de faire un petit bilan de votre santé avant de mettre les voiles. Il en sera d’autant plus utile si vous tombez malades à l’étranger d’avoir les preuves de votre bonne santé avant votre départ.

Concernant les vaccins, aucun n’est obligatoire dans les zones que nous visitons. Nous avons néanmoins décidé de nous vacciner contre l’hépatite A sur conseils du pédiatre pour les petits et de nos médecins pour nous. Il s’agit de la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Bien que généralement pas grave, elle peut conduire à un état grippale durant plusieurs semaines.

Assurances :

En Suisse, vous êtes encore couverts par l’assurance accident durant 30 jours après l’arrêt de votre activité. Si vous partez plus longtemps, il est absolument nécessaire de demander une prolongation à votre assurance (via votre employeur) afin de ne pas avoir de mauvaise surprise en cas de mésaventures.

Concernant l’assurance maladie, vous êtes pris en charge par votre assurance de base tant que vos papiers sont en Suisse et même lors d'un voyage de longue durée. Il est important de savoir toutefois que l'assurance de base va couvrir des frais de santé jusqu'au double du montant que cela aurait couté en Suisse. Cela signifie que si vous devez vous faire hospitaliser ou opérer dans un pays où les frais sont plus que deux fois plus élevés qu'en Suisse, ce sera pour.. votre poche!

Rien n'est plus cher qu'en Suisse me direz-vous.

Mais apparemment, les coûts de la santé aux Etats-Unis et en Océanie sont bien plus conséquents que dans nos hôpitaux helvétiques et si vous êtes hospitalisés dans des cliniques privées en Asie (sort que l'on réserve aux Européens apparemment), ça pourrait également vous coûter un rein. Bref, dans le doute, je vous conseille de vous munir d'une assurance complémentaire pour obtenir une couverture illimitée des frais à l'étranger. C'est évidemment ce que nous avons fait. Nous espérons évidemment ne pas avoir besoin de fire appel aux services de nos assurances mais c'est, selon nous, capital de partir l'esprit en paix à ce sujet.

Voilà donc pour les principaux points en lien avec nos préparatifs. Nous avons encore quelques détails à régler par exemple au niveau bancaire afin de trouver une formule qui nous permettra de retirer dans le monde entier sans frais exorbitants.

Un autre article sera publié juste avant notre départ pour vous détailler ce qu'on emporte comme bagages notamment lorsqu'on voyage avec des minis pouces.

A très vite!

#escapade #tourdumonde #bonheur #aventure #famille #éducation #enfant

0 commentaire

Posts récents

Voir tout