• Natacha Mengoli

Comment ralentir le quotidien?


Voilà un mois, jour pour jour, que nous sommes rentrés de notre tour du monde. C'est fou comme le temps s'engraine différemment en fonction de l'endroit où l'on se trouve et des expériences que l'on vit...

Durant nos trois mois loin de tout ancrage, nous avons eu le temps de réfléchir, de cogiter. Les réflexions tournaient souvent autour de ce défi éternel et incessant: comment freiner le temps? Comment ne pas se laisser rattraper par le stress de l'aiguille?

Je ne vais pas prétendre avoir trouvé la formule magique mais nous avons pris quelques (bonnes) résolutions avec mon mari dès notre retour et ce pour éviter de sombrer dans la même course effrénée habituelle, celle-là même qui nous a poussé à partir autour du monde...

1. Revoir notre organisation des repas et tenter le Batch Cooking : cette méthode qui consiste à planifier et cuisiner ses plats en avance et en une fois. Cela permet un gain de temps le soir mais aussi un atout santé puisque vous ne serez pas tentés de vous rabattre sur des plats précuisinés souvent bourrés de sucre et de conservateurs ou des snacks peu sains . On ne cuisine pas forcément pour toute la semaine mais on tente au maximum d'organiser les repas en avance afin d'éviter la phrase qui vous assomme en fin de journée "on mange quoi ce soir?"

En préparant des repas complets et sains pour le midi, on s'autorise aussi ainsi des assiettes plus simples le soir tels que salades composées, soupes, café complet. C'est ainsi beaucoup moins de stress sachant que je termine mes journées de travail assez tard ( 18h30-19h) et aussi moins de rangement après le repas.

2. Désencombrer la maison. Le lien entre le stress et l'accumulation n'est pas forcément évident. Pourtant, plus vous avez des choses, plus vous passerez de temps à les ranger. Une accumulation d'objets crée aussi souvent une grosse charge mentale alors qu'un environnement rangé vous procurera de la satisfaction et de l'apaisement. Du coup, on s'est lancé dans une grande mission de rangement.. habits, produits ménagers, accessoires de loisirs et de cuisine, on essaie de trier et ne garder que le fondamental.

3. Penser à soi. Le stress peut aussi provenir des sollicitations, bien que positives, de l'extérieur ( invitations, anniversaires, etc). C'est parfois difficile de se retrouver juste en famille tant l'agenda se remplit vite. Du coup, on bloque dans l'agenda nos instants à nous. On se planifie un week-end par trimestre environ où l'on reste juste nos quatre, enfin cinq avec notre loulou à quatre pattes. On a prévu par exemple un week-end camping en juin, on verra ce que ça donne ;)

4. Réserver du temps à deux. Dans le même ordre d'idées, si c'est important d'être en famille, c'est capital de préserver sa vie de couple. On a décidé de mettre en place nos "First Friday" à nous. Ainsi, chaque premier weekend du mois, on s'organise pour que les minis aillent dormir chez des proches. Le but n'est forcément de sortir mais de passer du temps juste en amoureux, canapé, restaurant, ciné, excursions, peu importe.

5. Ne pas procrastiner. Oui cette tendance à toujours repousser les choses n'est sûrement pas optimale pour retrouver une sérénité intérieure. On tente alors de ne pas se laisser submerger. Je pense surtout à cette terrible corvée de linge parce que personnellement il n'y a rien de pire que des paniers débordants qui attentent d'être lavés, pliés ou repassés. C'est vite usant voir oppressant donc au lieu d'attendre pour faire des énormes machines, je préfère faire au fur et à mesure (on s'entend, je fais pas des machines à semi- vides non plus). J'essaie de m'organiser pour tout faire en une journée (lavage, pliage et rangement) pour éviter ces paniers errants de la déprime ou cette planche à repasser qui campe dans mon salon.

6. Se réconcilier avec le temps et l'optimiser au maximum. Pour éviter de toujours lui courir après, le mieux reste de le dompter. L'idée n'est pas d'avoir les yeux rivés sur l'aiguille mais de se tenir à un certain horaire pour éviter de se retrouver sans cesse à la bourre. Ainsi, les jours où je suis à la maison, on essaie de manger tôt le soir afin de pouvoir coucher les petits tôt mais surtout sans stress. Le samedi lors des missions ménagères (courses, nettoyages, évacuation des déchets, etc), on se sépare pour faire deux équipes avec mon mari et ainsi terminer plus rapidement et pouvoir profiter ensuite tranquillement de notre week-end.

7. S'offrir des parenthèses hors du temps. On essaie de rester dans nos horaires en semaine, dans la mesure du possible bien sûr mais il faut aussi, paradoxalement, apprendre à s'éloigner de l'horloge pour éviter qu'elle nous oppresse trop. Le dimanche, par exemple, chez nous la montre, on la laisse dans le tiroir. On se réveille, mange, s'offre un bain ou une balade.. à n'importe quelle heure et cela fait un bien fou.

8. Se soutenir. Lorsqu'on est fatigué, stressé, exténué, il n'y a aucun mal à demander de l'aide.. à votre conjoint, vos frères, soeurs, parents ou amis. Il faut aussi apprendre à s'épargner, s'autoriser quelques instants pour soi. On essaie ainsi de s'accorder des petits moments où l'un s'occupe des enfants et vice-versa pour que l'autre puisse décompresser le temps d'une promenade, d'un jogging, d'une sortie.

C'est peut-être pas une recette miracle mais c'est peut-être quelques pistes pour vivre plus sereinement, plus apaisé et heureux.

Je vous le souhaite de tout coeur.

N.

#famille #bonheur #lifestyle #minimaliste

0 commentaire

Posts récents

Voir tout