• Natacha M.

Ce n'est pas pour la fille

Je n'ai jamais vraiment compris le besoin irrépressible de la société à choisir ce qui est bon pour toi.


Ainsi, quand tu as un enfant, on prie pour que ton deuxième ou les suivants soient de l'autre sexe.



"Le choix du roi " dit-on.


Evidemment dans ce schéma, il serait mieux que le garçon vienne en premier. Histoire d'avoir un héritier aux épaules solides. La petite fille, gage de délicatesse et de douceur, sera la cerise sur le gâteau ou la petite poupée annexe du trône. Je trouve cette manière de penser.. exactement propre à ses origines : moyenâgeuse.


Pour moi, le sexe de mes enfants n'a jamais été déterminant. Disons que ce facteur n'influe en rien mon amour et mes sentiments pour eux.


"Ouais, mais tu as quand même une préférence"


Non, je n'ai pas de préférence. Nous avons gardé la surprise pour nos deux aînés et c'était l'un des plus beaux moments de notre vie.


Découvrir les secrets de ce petit être à notre première rencontre, c'est une émotion intense et assez indescriptible. Disons que c'est aussi le petit bonus croustillant de l'accouchement. Une motivation supplémentaire qui aide à réunir les dernières forces pour le sprint final si épuisant, jusqu'à notre premier regard, magique.


Je sais que bien souvent il n'y a rien de mal derrière cette volonté de nous " souhaiter la petite fille " ... Mais je peine à comprendre pourquoi le bonheur reposerait sur un genre.


Ce bébé il est déjà là, niché au creux de mon cœur depuis près de 8 mois. Et je l'aime, bon sang comme je l'aime. Sans l'avoir jamais serré dans mes bras, sans connaître encore la forme de son visage sous mes doigts ni même avoir frôlé sa peau.

Petite fille ou petit garçon, c'est mon enfant, mon bonheur. Une pièce de nos vies, celle qui nous manquait et que le destin a façonné selon ses couleurs.


Une petite puce m'apporterait la joie immense de découvrir la maternité sous une facette nouvelle et encore inconnue. Une relation mère-fille que je n'ai pas encore pu explorer, c'est vrai. Et une petite tornade qui viendrait ajouter son grain de piment parmi ma petite équipe de mecs. En somme, une aventure inédite peut-être, même si chaque bébé nous emmène toujours sur un chemin inexploré.


Un petit loup me comblerait de bonheur. Trois garçons, ce n'est pas atypique mais ce n'est pas non plus courant. Je serais si fière d'être la maman d'un trio de petits mecs, je me vois parfaitement dans ce rôle.


Ainsi, le choix de la vie me ravira. Parce que j'ai vécu les mois d'attente à voir ces deux petites lignes bleues se dessiner. Je sais que pour certains ce sont des années, une éternité parfois. Je sais que pour d'autres le bonheur s'est envolé.. des ailes déployées avant même le premier baiser.


Pour eux, je veux célébrer le choix de la vie.


Ainsi ne me souhaitez pas la fille.

Souhaitez-moi un bébé en bonne santé, souhaitez-moi un accouchement serein et un démarrage en douceur dans notre vie à cinq.


Mais ne me souhaitez pas un sexe parce que l'amour, chez nous, n'a pas de genre.



N.





0 commentaire

Posts récents

Voir tout