• Natacha Mengoli

From #home with love

Normalement, j'aurai dû vous mettre en titre "From Istanbul with love"... Je rêvais de ces vacances en Turquie depuis six mois, on avait exprès pas pris de vacances à Noël pour se permettre deux semaines en famille à Pâques. Et voilà, ma fois, les plans sont fait pour être changés.





Sincèrement, au début de la crise, j'y croyais encore. C'était inimaginable pour moi de pas partir, moi qui rongeais mon frein depuis plusieurs mois. Evidemment que j'ai été hyper déçue mais heureusement cette période nous donne de bonnes leçons. Comme relativiser. C'est rien des vacances, comparé aux personnes qui ont perdu des proches dans cette pandémie, ceux qui ont souffert de la maladie, ceux qui ont perdu le sommeil à force de passer leur temps sur le front. C'est rien ou pas grand chose non plus par rapport à tous ces parents qui ont dû faire le deuil de leur accouchement rêvé et ceux qui doivent patienter avant de montrer leur petite merveille alors qu'ils aimeraient aller la présenter fièrement à la terre entière. C'est rien ou presque quand on pense à ceux qui préparaient leur mariage depuis de longs mois et qui ont dû, la mort dans l'âme, se résoudre à tout annuler. C'est rien ou peu de chose par égard à ceux qui vivent depuis plusieurs mois loin de leurs proches, mobilisés à l'armée ou par leur travail.


Je crois que cette crise, au-delà de son côté sombre et funeste, a des leçons à nous enseigner. A commencer par ce retour, bien que forcé, à la simplicité et à l'instant présent.

Je boucle, aujourd'hui, les vacances les moins dépaysantes de ma vie. 10 jours chez moi, entre ma cuisine, mon canapé, mon jardin et mon lit. Pourtant, ce n'était pas les vacances les moins enrichissantes. J'ai passé des moments aussi simples qu'agréables avec mes enfants et mon mari. Des déjeuners ensemble à nos rythmes, des après-midis dans le jardin, des doux instants en cuisine, des rires et des sourires, juste nous. Des moments que nous n'aurions jamais dû vivre et qui pourtant ont apaisé mon âme. Des moments qui m'ont aidé à voir les choses avec un regard nouveau mais aussi avec une certaine sérénité.


Et si notre nouvelle richesse était là?


Dans le lien et non plus dans nos biens.


Dans l'instant présent et non plus dans nos plans.





Prenez soin de vous.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout